• Ouverture :

    Le Musée est ouvert tous les jours sauf le mardi:
    De 10h à 12h et de 14h à 17h.
    Le dimanche de 14h à 18h
    Fermeture annuelle au mois de janvier.
    Fermé le 1er janvier, 1er mai et 1er novembre.

  • Contact :

    03 89 23 84 15

    L'entrée se fait au 11 rue Turenne et Quai de la Poissonnerie, quartier Petite Venise.

  • Facebook

Mammifères d’Alsace


Dans cette salle sont présentés des mammifères familiers de notre région tels le renard, le chevreuil, le sanglier ou le blaireau… Cependant, il existe des mammifères moins connus en raison de leur discrétion, de leur rareté ou tout simplement parce qu’ils ont disparu. Vous pourrez admirer par exemple un ours brun disparu d’Alsace en 1786. Vous observerez aussi le lérot avec son masque noir, le chat forestier avec sa splendide queue touffue ou le cerf élaphe avec ses bois majestueux. Les chamois quant à eux ont été introduits dans les Vosges en 1956 et vivent essentiellement dans le massif du Hohneck. Le lynx visible ici est un mâle connu sous le nom de Boric qui fut l’un des premiers lynx réintroduits dans les Vosges en 1983 puis retrouvé abattu par un braconnier. Il ne reste plus que quelques loutres dans nos rivières, pour la plupart issues d’un essai de réintroduction en 1998. Le grand murin, la plus grande chauvesouris d’Alsace, est une autre de nos espèces menacées. Le grand hamster qui ne vit qu’en Alsace et en Europe Centrale est en déclin également, un programme de conservation est actuellement en cours. Par contre le ragondin, un rongeur aquatique originaire d’Amérique du sud et introduit en Europe au 19ème siècle, se porte bien. Il en est de même pour le castor, le plus grand rongeur d’Alsace, réintroduit dans la vallée de la Doller dans les années 1970.

Les mammifères, du latin mammalia qui signifie « qui porte des mamelles », font  partie des vertébrés ou animaux dotés d’une colonne vertébrale. Il existe plus de 4500 espèces de mammifères dans le monde dont 74 présentes en Alsace. Les mammifères ont trois caractéristiques essentielles : ils allaitent leurs petits, ils ont le sang chaud et ils possèdent des poils qui peuvent évoluer en piquants comme chez les porcs-épics ou en écailles comme chez les pangolins. La majorité des mammifères vit sur la terre ferme mais certains ont colonisé le milieu aquatique comme les dauphins.

Jusqu’au 23 décembre 2012, « les Animaux de nos forêts » dans l’espace consacré aux expositions temporaires complètent cette présentation permanente. A noter, la recherche esthétique du metteur en scène Jean-Pierre Anger pour mettre en lumière certaines espèces, menacées ou disparues.