• Ouverture :

    Le Musée est ouvert tous les jours sauf le mardi:
    De 10h à 12h et de 14h à 17h.
    Le dimanche de 14h à 18h
    Fermeture annuelle au mois de janvier.
    Fermé le 1er janvier, 1er mai et 1er novembre.

  • Contact :

    03 89 23 84 15

    L'entrée se fait au 11 rue Turenne et Quai de la Poissonnerie, quartier Petite Venise.

  • Facebook

les coquillages et invertébrés marins


La Société d’Histoire Naturelle ayant été dissoute pendant l’Occupation,  les collections ont été dispersées  dans différents établissements scolaires de Colmar. Le département de conchyliologie était certainement très riche comme en témoignent des inventaires trouvés récemment. Nous en avons récupéré des vestiges dans les caves de l’école du musée. Nettoyés, inventoriés puis complétés par de nouveaux dons, nous disposons actuellement de nombreux coquillages qui ont permis la réalisation de deux expositions temporaires en 1992 et 2002 ainsi que l’aménagement de la grande vitrine du deuxième palier.

copyright Jo Kugler (10)

La plupart des mollusques qui élaborent des coquilles sont comestibles. Aussi ont-ils été ramassés dès la Préhistoire et ont-ils donné naissance, grâce à la recherche et aux techniques nouvelles, à d’importantes industries alimentaires. Outre leur intérêt nutritionnel, les coquillages ont été ou sont encore utilisés dans de nombreux domaines. Les bijoutiers allient toujours perles, nacres, corail et camées à l’or et à l’argent. Notre monnaie a comme ancêtre les porcelaines  MONETA ET ANNULUS.

Par ailleurs les coquillages ont été utilisés comme outils, ustensiles, emblèmes de chef, objets divinatoires, gri-gri par les sorciers, corne de brume par les pêcheurs et comme trompe par les veilleurs au feu. Enfin les grands chefs, empereurs ou hommes d’églises se réservaient les étoffes de couleur pourpre : couleur obtenue en faisant rendre gorge au MUREX.

Nos réserves de coquillages, de coraux et de poissons nous permettraient de consacrer une nouvelle salle au MILIEU MARIN.